gunawib  aoû.12.2017 0 Commentaire

Difficile parcours pour ce championnat 2017, l'ultime défaite ce samedi contre la Pologne 2-1 signe la descente en groupe C!

Ce vendredi face à l'Autriche, la France s'incline 3-1. Le maintien semble compromis. RDV samedi à 12H45 contre la Pologne: pour le résumé du match : http://ffhockey.org/haut-niveau/equipe-de-france/equipe-de-france-feminine/792-eurohockey-ii-women-un-match-sans-conviction.html

Défaite 4-1 face à la Russie ce mercredi 9 Août

Résumé de la Défaite de la France face à lItalie dimanche 6 Août : 7-0

Pour son deuxième match de la compétition, l’équipe de France Féminine rencontrait l’Italie (15ème mondial) favorite de la compétition.

Après une bonne entame de match, une 1ère erreur de relance engendre immédiatement le 1er but italien à la 8ème mn par Jasbeer Singh. Seconde alerte 3 minutes plus tard avec Sara Puglisi. A la 13ème mn suite à une belle percussion par la droite de Julie Martinot, Julie Brachet tente de reprendre le centre de volée du revers mais la balle passe à gauche du but adverse. On sent des Françaises jouant sans complexe recherchant les côtés et les percussions. La défense est bien compacte et efficace.

En 2° QT, c’est la France qui obtient la première action dangereuse grâce à un PC acquis par Alice Demars (21ème mn). Malheureusement, PC sans succès.

Quatre minutes plus tard c’est au tour des Italiennes de jouer un PC (faute de pied dans le cercle) : premier arrêt grâce à Joséphine Hermant puis deuxième tentative contrée.

L’Italie presse et sur une pénétration dans le cercle par la gauche de Federica Carta, celle-ci shoote vers le second poteau pour Eugenia Bianchi. Notre marquage est derrière la joueuse ! Dommage 2-0.

Une minute plus tard Carta réitère la même action mais cette fois trompe la gardienne française d’un tir revers croisé à la perfection. Voilà deux actions consécutives qui surprennent nos joueuses pas habituées dans notre championnat à ce type de situation.

Le score à la mi-temps est à l'avantage des Italiennes : 3-0.

Dès le début de la 2° mi-temps l’Italie pousse et tente de saisir les moindres erreurs françaises en relance.

A la 33ème mn, Johanna Lhopital sauve une balle sur la ligne de but, mais une minute plus tard sur une attaque placée italienne, aucune joueuse ne décroche de la défense pour s’opposer à l’envoi dans le cercle. Lara Oviedo n’en demandait pas tant pour dévier au but et tromper Mathilde Petriaux, revenue sur le terrain à la mi-temps. Erreur de jeunesse : principe n°1 placement axe-balle-but et principe n°2 communiquer de derrière.

A la 35ème minute, la gardienne tricolore sauve du sabot gauche un tir de Mastronardi.

La France réagit mais ne peut concrétiser suite à une « partie de baby-foot » devant le but de Martina Chirico.

A la 42ème minute la France défend bien un PC qui se concrétise par un long corner. Malheureusement l’arbitre sanctionne la défense française d’un penalty-stroke transformé en lucarne gauche par Valentina Branconi. Une belle action initiée par Emma Perez ne pourra aboutir en fin de 3ème QT. Le score est alors de 5-0.

Dernière quart temps et encore une fois nos Bleues sont bien présentes physiquement.

Le harcèlement italien paye et conduit les Françaises à commettre des erreurs immédiatement exploitées.

A la 50ème minute, PC qui échoue sur une remise au donneur mais 5 minutes plus tard Lara Oviedo percute par la droite et trompe Mathilde Petriaux .

Dès l’engagement Alice Demars s’échappe et obtient un PC, mais qui sera mal donné.

Une dernière erreur de placement défensif conduit Elisabetta Pacella à se retrouver miraculeusement en 1 contre 1 face à la gardienne française pour inscrire le 7ème et dernier but de la rencontre.

Les Françaises ont joué crânement leur chance mais la vitesse les a conduit à commettre des erreurs, qui à ce niveau ne pardonnent pas. Nous avons vu une équipe tricolore sachant bien s’organiser en défense basse mais oubliant malheureusement de faire jouer la porteuse de balle. Offensivement les couloirs ont été mieux utilisés, mais trop de balles perdues sur du jeu à l’intérieur ou sur des distances trop longues et sur des mauvais choix (causés bien sûr souvent par le pressing adverse).

C’est un match qui a certainement permis d’apprendre beaucoup et de faire progresser l’équipe dans de nombreux secteurs.

Les Bleues doivent poursuivre leur chemin avec confiance. ( source FFH

 

Prochain rendez-vous : Mercredi 9 août - 14:30 : Russie - France

Résumé de la Défaite de la France face à l'Ukraine dimanche 6 Août : 1-0

"Ce match d’ouverture contre l’Ukraine est important car on connaît le niveau des deux autres adversaires de la poule : l'Italie et la Russie (1-1 aujourd’hui).

La très jeune équipe française doit réaliser une grande performance pour se maintenir dans ce groupe 2 à cause d'une très forte concurrence. Entamer la compétition par une victoire serait déjà un grand pas en avant vers l’objectif.

Malgré un très bon 1er QT de la France, l’Ukraine devant attendre la 8ème min avant de franchir la ligne médiane et la 12ème min pour obtenir sa première entrée dans le cercle tricolore, c’est l’Ukraine qui dès le retour (15 secondes) sur le terrain pour le 2ème QT va inscrire le premier et unique but de la rencontre.

Ce match a été marqué de part et d’autre par beaucoup de maladresses techniques et de mauvaises prises de décision. Seulement 8 entrées dans le cercle pour chacune des 2 équipes, ce qui montre la difficulté de prendre le dessus techniquement.

Ce qui fait la différence ? La France n’obtient qu’un seul PC (dans le 1er QT, suite à un envoi d’Inès Lardeur contré) alors que l’Ukraine assure 3 tirs au but et 3 PC.

Quelles pistes pour progresser ?
Jouer davantage dans les couloirs après 1 ou 2 transferts, soit en liaison arrière-avant, soit en montant la balle semi-collectivement (mais arrêter de porter la balle dans ce secteur).
Mieux percuter en utilisant des techniques plus appropriées dans l’espace et la 3D
Envoyer dans le cercle avec des balles plus compliquées à maîtriser pour la défense adverse (shoots)
Réduire le nombre de pertes de balles qui est trop conséquent.
Peut-être défendre plus bas et plus compact et jouer davantage sur la contre-attaque

Enfin, les Bleues doivent avoir confiance dans leur potentiel et jouer avec davantage de qualité, car elles sont capables de le faire
Physiquement les Bleues ont prouvé qu’elles étaient plus en forme que leurs adversaires dans le dernier QT.

L’équipe de France doit poursuivre son chemin avec la seule optique de renforcer son jeu au fur et à mesure des rencontres." Source FFH

Prochain rendez-vous: Lundi 7 août à 19:00

Le championnat d’Europe Féminin à Cardiff (6-12 août)  Groupe B sera très relevé avec la présence dans la poule de la France, de l’Italie qui reste sur d’excellentes performances en World League 3 (WL3) à Bruxelles avec une qualification en Coupe du Monde et une accession à la 15ème place mondiale. Ce sera la favorite de la compétition avec la Pologne, présente à Johannesburg la semaine dernière pour la WL3.

La France va devoir entrer sans attendre dans cette compétition en match d’ouverture contre l’Ukraine et marquer 3 points essentiels. Cette équipe d’Ukraine a été performante à Valence lors de la WL2 en se classant 4ème (dont une victoire contre l’Ecosse en poule). Ensuite face à l’Italie, ce sera un match certainement difficile durant lequel nos jeunes joueuses affronteront d’expérimentées italiennes renforcées à grande dose d’Argentines. Enfin nous retrouverons la Russie (9 août) qui avait remporté la WL1 à Douai en septembre dernier. Nous gardons le souvenir d’une belle équipe Russe qui avait dominé la France 4-1.

Dans l’autre poule une excellente équipe du Pays de Galles (2 victoires sévères sur la France dernièrement), l’Autriche que la France avait battue sur un score très étroit à Douai (1-0) puis la Biélorussie (3ème à l’Euro 2 de 2015 et absente des WL1 en 2016) accompagneront la Pologne dans la poule B. On se rend donc compte de la rude tâche qui attend nos juniors (16 juniors pour seulement 2 seniors).

Nous rappelons notre objectif : former la Génération Paris 2024. Cela va passer par des moments très compliqués (comme ce championnat d’Europe) mais nos joueuses doivent continuer à apprendre et à montrer leurs capacités. Après la WL1 à Douai, la Coupe du Monde Junior au Chili, cette compétition est 3ème étape qui précèdera l’Euro Junior A à Valence (fin août) et qui regroupera les meilleures nations européennes U21.

Le challenge est extrêmement relevé pour nos joueuses et nous attendons des signes très forts de leur part : engagement technique et physique, application tactique, cohésion d’équipe et résistance mentale. Cela fait beaucoup mais ce ne sont que les exigences du haut niveau. ( Source FFH)

PROGRAMME et plus d'infos sur le site FFH

FRANCE UKRAINE DIMANCHE 6 AOUT à 11h15

FRANCE ITALIE LUNDI 7 AOUT à 18h

FRANCE RUSSIE  MERCREDI 9 AOUT à 17h30